[Lettre de De La Croix à Espérandieu du 09 décembre 1907]

Contenu publié en ligne le 25/05/2018
Date : 1907-12-09
Collection : Lettres

Mots-Clés : correspondance

Transcription

[brouillon d'une lettre portant la même date présente dans le fonds Espérandieu] Poitiers le 9 Décembre 1907 Mon cher Commandant et excellent Ami, Ne m'en veuillez pas d'avoir tardé jusqu'à ce jour pour vous répondre ; c'est que j'attendais pour le faire d'avoir pu joindre Monsieur Hild, qu'il m'a été impossible de voir jusqu'à ce jour, tant à cause du mauvais temps que de l'état de ma santé qui ne me permettent pas de circuler en ville ; mais je ne perds pas de vue votre désidératum. En attendant je vis en ermite et m'en trouve très bien, attendu que je m'occupe de rédiger les textes des nombreuses découvertes que j'ai laissées jusqu'ici inédites. J'aurai en effet terminé dans le courant du mois prochain le texte accompagné de 14 planches du Théâtre des Bouchauds, qui est certainement le théâtre rural de France le mieux déblayé et le mieux remis en ordre et auquel du reste personne ne s'estintéressé, si ce n'est les propriétaires. Après tout, cher ami, ce que j'ai de mieux à faire pendant les derniers jours de ma carrière archéologique, c'est de travailler en solitaire pour ma satisfaction personnelle, car je ne peux oublier que dans toutes mes entreprises archéologiques : Sanxay, caveaux funéraires de cimetières gallo-romaines, cimetières mérovingiens, Berthouville, Yzeures etc. etc. ; au lieu d'être encouragé et aidé, je n'ai eu que des déboires, et on m'a laissé livré à mon malheu-

Saut de page

eux sort ; sans parler toutefois de la manière peu reconnaissante dont j'ai été chassé du comité, dont je ne reçois même plus les publications. Malgré ce nouveau mode de vie que je me suis irrévocablement et très légitimement tracé, j'accepte bien volontiers, Cher Ami, de repasser votre beau travail sur les sculptures gallo-romaines de Poitiers, si vous donnez suite à la pensée que vous aviez eu de me lesenvoyer ; je vous signalerai même à ce sujet dans le cas où vous jugeriez bon de les utiliser : une epona en pierre et une tête d'un dieu payen qui, trouvées en 1880 dans le puits des temples de Mercure à Poitiers, sont représentés sur les planches IV et VI dans les Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest 2e série, t. X. 1887. p. 487. Veuillez présenter, cher ami, mes meilleurs respects à Madame Espérandieu et à Mademoiselle votre fille et me croire toujours votre bien affectueusement dévoué en n. s. C. de la Croix P. S. Mon secrétaire me charge de vous présenter son bon souvenir et a été bien sensible à votre intention délicate envers elle.

En savoir plus...
Format
17,5 cm x 22,5 cm
2 p.
Identifiant
FRAD86_16J3_37_111
Destinataire
Espérandieu, Émile (1857-1939)
Personne citée
Hild, Joseph-Antoine (1845-1914)
Transcripteur
NadineDieudonné-Glad

Formats de sortie