[Lettre de Blumereau à De La Croix du 09 septembre 1897]

Contenu publié en ligne le 25/05/2018
Date : 1897-09-09
Collection : Lettres

Mots-Clés : correspondance

Transcription

ÉTUDE de Me BLUMEREAU NOTAIRE À Rom (Deux-Sèvres)

Le 9 7bre 1897

Mon Révérend Père,

Les fermiers de notre collègue aux Antiquaires, M. le marquis de Lestrade, viennent de sortir de terre avec le soc de leur charrue, le bout d'un scamnum que d'autres laboureurs sans doute, avaient précédemment cassé. Nous allons faire rechercher l'autre fragment.

Celui qui est découvert porte cette finale, écrite sur la tranche

[croquis]

VMVS SCAMNVM

C'est donc le marchepied d'un lit ou d'un fauteuil, et de plus cela dénote un établissement important.

Mais la preuve de cette importance

Saut de page

résulte encore :

1ent de l'étendue et de la hauteur de l'éminence. En effet, l'endroit est surélevé de plus de 3 mètres par rapport aux champs voisins, et occupe près de 1 hectare.

2ent L'endroit est jonché de pierres de taille indiquant la construction soignée.

3ent Lors de fouilles très sommaires qui y avaient été commencées par les soins d'un membre de la société de Statistique de Niort, on avait entrevu une mosaïque. Mais alors M. de Lestrade et son fermier n'avaient pu s'entendre pour accorder l'autorisation de continuer à fond, de sorte que tout est resté en l'état.

Il y a donc beaucoup à faire, et je pense qu'aujourd'hui, M. le marquis de Lestrade étant lui-même même membre de la Société, ne s'opposerait pas aux fouilles, surtout étant donné que dans un mois au plus le terrain sera libre de ses récoltes.

Vous savez, mon Révérend Père, que je serai heureux, très heureux, de vous donner l'hospitalité.

Saut de page

La société des antiquaires de l'Ouest va me reprocher de n'avoir jamais fait connaître le résultat de mes 1ères fouilles, mais vous savez que c'est vous le coupable, – qui avez étouffé mon pauvre compte-rendu. Je sais bien qu'il ne devait pas être dans le style voulu pour être goûté par l'illustre société, c'est pourquoi je n'ai jamais beaucoup insisté. Soit donc dit sans reproches, mais je crois que l'affaire que je vous signale en vaut mieux la peine.

Donnez-en le mérite à M. le marquis de Lestrade ; c'est lui le propriétaire. A tout seigneur tout honneur.

Recevez, mon Révérend Père, mes respectueux hommages et l'assurance de mon plus entier dévouement et de mon affectueux souvenir.

Blumereau

En savoir plus...
Format
13,5 cm x 21 cm
3 p.
Identifiant
FRAD86_16J3_31_259
Couverture
Rom (Deux-Sèvres)
Destinataire
De La Croix, Camille (1831-1911)
Site archéologique
Rom (Deux-Sèvres)
Lieu actuel
Rom (Deux-Sèvres)
Transcripteur
NadineDieudonné-Glad
Note
Un dessin figure sur la première page de la lettre.

Formats de sortie