[Lettre de De La Croix à Rollinat du 15 juillet 1906]

Contenu publié en ligne le 25/06/2018
Date : 1906-07-15
Collection : Lettres

Mots-Clés : correspondance

Transcription

Rollinat Argenton-sur-Creuse (Indre) Poitiers le 15 Juillet 1906 Mon cher Monsieur, Votre bonne lettre dernière est du 16 Février et n'y ai pas encore répondu, non par négligence, mais par le surcroît de besogne qui, on ne le croirait pas, semble augmenter au fur et à mesure que l'on vieillit. Pardonnez-moi donc mon long silence. Vous avez eu la bonté de m'adresser à la même date des copies des documents historiques qui m'ont vivement intéressés ; et j'aurai soin de les remettre à Mr Pierre, après toutefois en avoir extrait quelques détails utiles à la lettre archéologique projetée, car Mr Pierre me semble tout indiqué pour faire dans sa Revue, grâce aux nombreux renseignements qu'il a recueilli, l'intéressante notice historique d'Argentomagus.

Saut de page

Parmi les pièces que vous avez eu la bonté de me communiquer se trouve le relevé des parcelles de terrain situées dans le clos des Douces qui contiennent les murs de l'ancien théâtre. Ces emprises sont incomplètes, attendu que le notaire n'a pas prévu qu'une partie du mur semi-circulaire extérieur de l'édifice n'est pas comprise sur son projet d'acquisition, et qu'elle demeurerait propriété des voisins, ce qui serait vraiment intolérable si l'on donnait suite au déblaiement général. Il faudrait donc que le notaire comprenne dans l'acquisition la bande de terrain qui touche les n° 757, 758, 756, et que j'ai désigné en bleu sur le décalque du plan. Ces terrains contiennent le mur de pourtour qu'on ne peut laisser mitoyen car il faudra le dégager et même utiliser la bande de terrain qui s'y [illisible] si l'on veut dégager entièrement cette intéressante antiquité. Cette acquisition augmentera certainement la dépense totale des terrains nécessaires, mais il ne faut pas oublier qu'environ un tiers des

Saut de page

parcelles acquises pourront, après déblaiements, être revendues au propriétaire des terrains voisins. Vous le voyez, Cher Monsieur, avant de donner suite au déblaiement projeté du Théâtre il faut que le notaire négocie le projet d'acquisition des parcelles de terrain dont je viens de parler; et d'ici là il me semble difficile d'entretenir le public de ma visite du 5 octobre dernier à Argenton, et du projet de dégagement général de son ancien Théâtre, puisque l'étude des parcelles à acquérir n'est pas terminée. Vous me dites, cher Monsieur, que vous avez été très heureux de faire ma connaissance vous êtes en cela vraiment trop bienveillant pour moi, mais soyez en sûr de mon côté j'ai gardé et garderai le meilleur souvenir de vous, de vos intéressantes études et de la délicatesse si cordiale avec laquelle vous avez bien voulu me traiter. Veuillez agréer, cher Monsieur, la nouvelle expression de mes sentiments

Saut de page

bien reconnaissants et tous dévoués en n.s. C. de la Croix P.S. Soyez donc assez bon de communiquer cette lettre à M.M. Lenseigne et Pierre. C.C.

En savoir plus...
Format
13 cm x 21 cm
4 p.
Identifiant
FRAD86_16J3_48_129
Destinataire
Rollinat, Raymond (1859-1931)
Transcripteur
AliceGrelier

Formats de sortie