[Lettre de Beaunard à De La Croix du 01 mai 1907]

Contenu publié en ligne le 11/10/2018
Auteur : Beaunard, J.
Date : 1907-05-01
Collection : Lettres

Mots-Clés : Charente, Les Bouchaux

Transcription

St Cybardeaux, 1er mai 1907

Mon Révérend Père,

J'ai l'honneur d'accuser réception de votre très estimée et aimable lettre du 30 avril écoulé, par laquelle vous me chargez d'une mission concernant feu Gontier.

C'est pour moi une bien grande satisfaction de pouvoir vous être agréable aussi dès le reçu de votre lettre je suis allé recueillir les petits renseignements que vous lirez ci-dessous.

Mais avant, je vous entretient de ma petite situation.

Le 24 dernier j'ai été mandé à Jarnac par Mme Laporte, retour de sa villégiature des Alpes Maritimes ; elle m'a demandé pour rester à son service encore deux mois ; j'ai consenti jusqu'au 1er juillet puis je la quitterai et me retirerai à Angoulême en attendant que j'ai trouvé un emploi.

Je n'abandonne pas le théâtre sans regret parce que je m'y suis, malgré bien

Saut de page

des ennuis, consacré tout entier et y pris beaucoup de goût, mais enfin, puisque M. et Mme Laporte ne m'en sont pas reconnaissants, je suis obligé de voir ailleurs.

J'ai déménagé votre chambre la semaine dernière, parce que Mme Laporte trouvait le loyer trop cher, elle m'a dit que lorsque vous viendriez qu'elle vous ferait conduire et vous enverrait chercher le soir, elle compte en votre visite un de ces jours.

Vos tréteaux sont toujours là en sûreté et ils vous attendent.

Les murs se sont bien maintenus pendant l'hiver mais quelques parties ont souffer de la gelée surtout les glacis, mais la luzerne est très jolie ce qui donne un aspect admirable ce sont les murs qui remontent parmi cette verdure.

C'est vraiment regrettable que les propriétaires s'en désintéressent parce qu'il est certain que dès qu'il n'y aura personne pour y voir journellement qu'il sera bientôt ravagé par tout le

Saut de page

monde, voir même les animaux parce que j'ai déjà fait deux procès à des personnes qui faisaient pêtre les moutons dans la cuvette.

Voici les renseignements Gontier.

Gontier Jean né à Mérignac canton de Jarnac en 1838

Il s'est installé à Paris mais au mois d'octobre 1870

Il est revenu à Dorgeville au mois de juillet 1871

Il habitait avec son beau frère, nommé Guy qui était alors riche propriétaire

Il est mort le 26 mai 1894 et enterré près du théâtre le 27 mai 1894.

Le Clergé ne l'a pas accompagné

En attendant le bien vif plaisir de vous revoir bien, ma femme et moi avons l'honneur, Mon Révérend Père, de vous présenter nos souhaits d'une bonne santé et nos souvenirs, tous bien dévoués à vous.

Beaunard J

En savoir plus...
Créateur
Beaunard, J.
Format
18 cm x 12 cm
3 p.
Identifiant
FRAD86_16J3_0152_107
Couverture
Saint-Cybardeaux (Charente) -- Site archéologique des Bouchauds
Destinataire
De La Croix, Camille (1831-1911)
Lieu actuel
Saint-Cybardeaux (Charente) -- Site archéologique des Bouchauds
Transcripteur
Heleneriviere

Formats de sortie

Géolocalisation